Afrique du sud : l’endettement, un problème national

Afrique du sud l’endettement un problème nationalPretoria envisage désormais des mesures drastiques pour corser ou assouplir, selon les cas, la réglementation de prêts. Le trésor national pourrait aller jusqu’à interdire les ordres de saisie-arrêt. Les préteurs imprudents qui jusque là ont négligés les règles de solvabilités élémentaires pourraient bien avoir de gros soucis. En effet, les sud-africains sont actuellement noyés dans les dettes et le gouvernement se rends compte de la direction tragique que prendrait le pays si aucune mesure n’est prise. En Afrique du Sud, les prêts non garantis représentent aujourd’hui plus de 10% des prêts à la consommation et le ratio de la dette au revenu du ménage demeure supérieur à 70%. Il y a près de 2 mois, le trésor public et l’Association des banques d’Afrique du sud ont entamé des travaux visant à améliorer la responsabilisation des préteurs. Les discussions visent particulièrement la nature abordable des prêts,  les examens de l’utilisation des ordres de débit ainsi que la mise en place de mesures de secours adaptées à l’intention des emprunteurs en difficulté. C’est après le rapport d’un cabinet d’expert sur la situation d’une grande entreprise du pays que la sonnette d’alarme a été tirée. Le document faisait état de 27000 ordres de saisie-arrêt sur les 45000 employés de la société. Après analyse, 39% des déductions ont été faites sur des prêts inexistants ou déjà remboursés et plus de 50% des commandes ont été jugées irrégulières. Ces résultats jettent le discrédit sur les préteurs et incite donc l’État à plus de régulation pour la protection des consommateurs. Le plus dure pour les consommateurs reste les taux d’intérêts et autres frais de services très élevés. La loi sur le crédit a été orientée pour décourager les prêts imprudents et encourager l’emprunt responsable, cependant le constat sur le terrain reste bien critique.

Pour les experts, bien que la situation ne soit pas encore désespérante, il serait judicieux d’arrêter l’hémorragie pendant qu’il en est encore temps, le monde se rappelle de l’histoire tristement célèbre de subprimes américaines qui ont plongé la planète toute entière dans une spirale de crises.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *