Kenya : Le miracle de la banque mobile

mobike-bankingLa banque mobile ferait des miracles au Kenya. D’après les dernières données, le taux de bancarisation de la population kenyane a connu une forte hausse sur les deux dernières années. Il est passé de 40.5% en 2011 à 65% cette année.

Une analyse de la structure du marché bancaire montre que cette prouesse serait particulièrement due à la banque mobile. En effet, sur les 65% de la population bancarisée, 32% le serait via les plateformes mobiles. L’Union entre les services financiers et les terminaux mobiles ont révolutionné la vision et l’expansion du secteur bancaire dans le pays. Le premier verrou qui a sauté avec ces nouvelles technologies et celui de la contrainte administrative. Jadis, l’ouverture d’un compte bancaire exigeait une procédure administrative lourde ainsi que de multiples pièces à délivrer .Aujourd’hui, elle se déroule à la maison et sans tracasserie. Il suffit d’utiliser  son téléphone mobile pour que quelques minutes plus tard, le résultat soit pratiquement le même.

Le grand changement qui facilite l’accès à toute la population se rapporte  au coût. Il suffit à présent de 0.01 dollar pour ouvrir son compte. En plus du temps et de l’énergie épargnés, c’est aussi de l’argent conservé entre les différents frais bancaires, les frais de production des documents et les frais déplacements. Pour le gouverneur de la banque centrale kényane, ce secteur va encore se développer.

Les statistiques nationales montrent qu’aujourd’hui, environ 70% de la population kényane consomme le service de la téléphonie mobile. S’il fallait s’en tenir à ce chiffre, le potentiel de croissance est encore de 100%..A cela s’ajoutent, la démographie galopante ainsi que les perspectives d’une augmentation du taux de pénétration du mobile lui-même. Les opérateurs économiques des deux secteurs l’on compris. C’est  pourquoi l’on assiste à une augmentation du taux d’intégration entre les services bancaires en ligne et les services de paiement.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *