Togo : Vulgarisation du guichet unique

togoLa Société d’exploitation du Guichet unique pour le commerce extérieur au Togo (SEGUCE-Togo) a organisé jeudi dernier, à Lomé, une journée de sensibilisation au profit des opérateurs économiques, notamment ceux impliqués dans le commerce et les échanges internationaux. Le but de cette rencontre consistait à les informer sur les différentes étapes constituant la « Procédure import du conteneur complet », la première phase du trafic import qui se déroule en dix étapes, depuis l’annonce de la marchandise jusqu’à sa sortie du port, en passant par le constat du déchargement, la déclaration en douane, l’émission du «  Document de frais unique » et son paiement, l’identification du transporteur, entre autre.
Il y a à peine deux mois que les autorités togolaises ont procédé officiellement au lancement de la société chargée de la mise en place et de l’exploitation du guichet unique pour le commerce extérieur. Il s’agit d’une plateforme dématérialisée qui relie l’ensemble des services et opérateurs intervenant dans les opérations du commerce international pratiquées au Togo, ainsi que leurs usagers. Le guichet unique est accessible 24 h sur 24 par Internet ou via le réseau privé des grandes entreprises.
Présente à cette rencontre d’information, Bernadette Leguezim Balouki, ministre togolaise du Commerce et de la promotion du secteur privé, a souligné l’importance de cette nouvelle structure, qui est en train de se généraliser dans l’ensemble de la sous-région ouest africaine. Elle permettra d’accélérer le transit des marchandises grâce à l’autonomisation des procédures et, par conséquent améliorer l’efficacité de la chaîne logistique portuaire.
Il est à noter que le port en eau profonde de Lomé est le point d’accostage de nombreux navires et de passage des marchandises en direction des pays enclavés tels que le Burkina-Faso et le Niger.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *