Centrafrique : trois manifestants tués par des casques bleus à Bangui

minusca-tues-banguiTrois manifestants ont été tués ce lundi à Bangui, la capitale de la Centrafrique, par des Casques bleus de la mission de l’ONU « MINUSCA », lorsqu’ils ont ouvert le feu pour disperser un rassemblement de plusieurs centaines de personnes qui se dirigeaient vers la présidence, a-t-on appris de source hospitalière.

« Trois manifestants ont été tués et sept autres blessés par les tirs alors que les manifestants se dirigeaient à la mi-journée vers la présidence en réclamant la démission de la présidente de transition, Catherine Samba Panza, après les violences meurtrières du week-end » dernier à Bangui, précise la même source.

La présidente de transition, Samba Panza assiste actuellement à New York, aux travaux de l’Assemblée générale des Nations unies.

Aussi, après la dispersion de la manifestation, des tirs d’origine indéterminée ont été entendus dans un autre quartier de la capitale et un adolescent a été tué par une balle perdue, selon cette source hospitalière.

Ce lundi, Bangui était paralysée par des barricades érigées sur les principaux axes de la ville, dans un climat d’extrême tension après un week-end de violences meurtrières qui ont déjà fait plus de 20 morts et une centaine de blessées et accompagnées de pillages.

L’assassinat d’un manifestant pour des mobiles non élucidés, a servi de détonateur à cette nouvelle flambée de violences dont la capitale centrafricaine est coutumière depuis deux ans.

Des soldats français de l’opération Sangaris et des Casques bleus de la MINUSCA sont déployés dans le pays pour tenter de le stabiliser.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *