Des hélicoptères de l’armée congolaise détruisent le village Soumouna

CCongoDes hélicoptères de l’armée congolaise ont bombardé mercredi, le village Soumouna à une cinquantaine de kilomètres au sud de Brazzaville, en représailles contre une attaque des éléments ninjas contre les patrouilles de militaires.

D’après un porte-parole du pasteur Ntumi, les hélicoptères ont été appelés à la rescousse des militaires mis en déroute par les hommes de pasteur Ntumi qui veillaient sur leur site de Soumouna. Les derniers bombardements contre ce site ont eu lieu en début de semaine dernière. Mercredi matin, une patrouille de militaires est repartie saccager tous les biens de Ntumi et ses adeptes.

En représailles, les ninjas, les ex-miliciens du pasteur Ntumi, se sont attaqués aux militaires. Dans leur retraite, les soldats ont perdu leur véhicule BJ qui a été ensuite brûlé par les hommes de Ntumi. Venant au secours des troupes au sol, les hélicoptères ont bombardé Soumouna, causant d’énormes dégâts sur le site. Quelques cases des populations ont également été incendiées dans le voisinage du site de Ntumi.

La circulation routière entre Brazzaville et Kinkala via Soumouna a été coupée, et le contrôle à la barrière policière de Nganga Lingolo, sortie sud de Brazzaville, a été renforcé.

Les Nations Unies ont appelé dans un communiqué le gouvernement à faire cesser ces bombardements et à faciliter l’accès au site, des organisations humanitaires. L’ONU a aussi demandé aux autorités congolaises d’ouvrir une enquête impartiale sur les cibles réelles de ces bombardements.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *