Au moins trois soldats français tués par une mine au Mali

mali--barkhaneAu moins trois soldats français sont morts à Tassalite, une localité de la région de Kidal au nord-est du Mali,  après que leur véhicule ait sauté sur une mine.

Ce drame porte à 17, le nombre de soldats tués au Mali depuis le lancement en 2013, par l’armée française de la mission de paix baptisée Barkhane.

Un premier bilan fait état mardi d’un mort, tué sur le coup. Les deux autres militaires ont succombé ce mercredi des suites de leurs graves blessures. Ces soldats partis de Gao faisaient partie d’un convoi qui escortaient une soixantaine de véhicules vers Tassalite.

Les pistes restent très dangereuses dans le désert malien où les terroristes écument les missions de paix. Les véhicules français d’un blindage au degré moyen ne résistent pas aux charges d’explosifs artisanaux ou contre les mines disséminés partout par les jahidistes qui traqués dans le cadre de l’opération Barkhane.

Il y a quelques jours, le ministre malien des Affaires étrangères réclamait une mission de paix plus efficace avec l’implication de la police malienne pour sécuriser les villes et les rendre hors de danger.

One thought on “Au moins trois soldats français tués par une mine au Mali

  1. les véhicules ne sont pas conçus pour l’effet de souffle des mines et pour éviter le retournement en circulation (tonneaux)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *