La justice rwandaise condamne un génocidaire à la prison à vie

Bernard MunyagishariLa Haute Cour de Kigali, au Rwanda, a condamné hier à la prison à vie, Bernard Munyagishari, ancien chef de milice dans la province de Gisenyi, dans le nord-ouest du Rwanda. Il est condamné pour son implication dans le génocide des Tutsi en 1994.

M.Munyagishari «a été condamné à la prison à perpétuité pour crimes de génocide et meurtres; il a 30 jours pour faire appel», a déclaré le porte-parole des Cours et tribunaux du Rwanda, Emmanuel Itamwa. Il a toute été acquitté du crime de viol.

M.Munyagishari était, en 1994, président pour la préfecture de Gisenyi, des tristement célèbres extrémistes hutu Interahamwe, l’aile de la jeunesse du parti présidentiel de l’époque (MRND) et fer de lance du génocide.

Il était poursuivi pour des faits qui se sont déroulés en 1994 en différents endroits de la préfecture de Gisenyi, notamment au cimetière connu sous le nom de «Commune rouge», où les Tutsi étaient jetés dans des fosses communes pendant le génocide, qui a fait environ 800.000 morts entre avril et juillet 1994 selon l’ONU. L’ex-chef de milice est le deuxième accusé du Tribunal pénal international pour le Rwanda (TPIR) transféré au Rwanda après le pasteur pentecôtiste Jean Uwinkindi, qui attend son jugement d’appel, après avoir été condamné à la perpétuité en première instance. Le TPIR, qui était basé à Arusha, dans le nord de la Tanzanie, a fermé ses portes fin 2015.

Arrêté en 2011 en République démocratique du Congo (RDC), M. Munyagishari avait été transféré au Rwanda depuis le TPIR le 24 juillet 2013, au terme d’une longue bataille judiciaire.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *