Cameroun : Cimaf producteur préféré du ciment.

cimaf-usine-camerouneLa production du Ciments d’Afrique au Cameroun va débuter en février prochain, ont annoncé les responsables de la filiale camerounaise du groupe marocain Addoha.
Après plusieurs essais couronnés de succès, ceux-ci affichent une assurance quant au démarrage de la production sur place au Cameroun.
Cette nouvelle aura un impact positif sur l’économie du pays dans la mesure où les prévisions d’emplois directs s’élèvent à deux cents. Outre ce facteur, les productions de Cimaf permettront de concurrencer celles de Cimencam, filiale du groupe Lafarge, qui détenait le monopole du marché au Cameroun. Selon les experts,la filiale camerounaise du groupe Addoha a, en effet, « une capacité de production de cinq cents mille tonnes par an, extensible à un million de tonnes ».
Créé en 2011, le groupe Cimaf est né de la volonté de son président Anas Sefrioui de reproduire à travers toute l’Afrique le modèle de réussite technologique, managériale et environnementale que représentent les cimenteries Ciments de l’Atlas (CIMAT) au Maroc. Aujourd’hui, Cimaf est effectivement présent dans six pays d’Afrique dont le Cameroun. La première pierre de Cimaf Cameroun a été posée le 19 mai 2012 par les autorités gouvernementales, notamment le Premier ministre camerounais.
« Au Cameroun, nous venons démocratiser le marché en proposant aux consommateurs une offre alternative à celle des opérateurs de la place, basée sur une expertise avérée dans le domaine et des produits de grande qualité », a conclu un responsable du groupe Addoha lors de la cérémonie de la pause de la première pierre de Cimaf Cameroun.
En définitif, Cimaf a les moyens d’accomplir sa mission pour le bien-être des demandeurs camerounais.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *