Kenya : Désignation d’un nouveau chef de renseignements

Philip-Kameru
Secoué sévèrement par les assauts des terroristes Shebabs depuis l’attaque du centre commercial de Westgate le 26 septembre de l’année dernière, le Kenya, dans l’optique de ramener le calme et la sécurité, seules exigences des touristes, vient de placer le général Philip Kameru à la tête des renseignements du pays.

En prêtant serment à la tête des renseignements au Kenya on se demande s’il parvient à ramener la paix. Chef des renseignements militaires jusqu’alors, le nouveau patron de la sécurité du pays va au-devant d’une importante entreprise. Son succès dans les renseignements militaires présage le retour du calme, mais le mouvement Shebabs aura prouvé ces derniers temps qu’il pouvait frapper où il veut sur tout le territoire kenyan.

Avec son prédécesseur, le général de division Michael Gichangi, la situation de la National Intelligence Service (NIS), corps de renseignement national Kenyan,s’était détériorée continuellement. Froid et très distant, le général sortant avait par son attitude revêche su éloigner ses collaborateurs. Et l’ensemble des agences de renseignements du pays qui aurait pu en travaillant dans une meilleure coordination prévenir quelques attaques terroristes, n’aura pas servi à grand-chose. Philip Kameru devra peut-être établir la liste de ses priorités pour éviter de se perdre dans des préoccupations subsidiaires telles que la traque des témoins du procureur de la Cour pénale internationale (CPI) de l’affaire Uhuru Kenyatta et William Ruto.

Le Kenya, a perdu une bonne part du secteur touristique. Le général Philip Kameru en prêtant serment pourra-t-il redonner espoir aux populations. ? Fort de son expérience, les Kenyans attendent beaucoup de lui pour vivre en sécurité face à la vague du terrorisme qui déstabilise le pays.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *