Sénégal : Des candidats se bousculent pour remplacer Karim Wade aux présidentielles de 2017

wadeLa candidature de Karim Wade à la prochaine élection présidentielle de 2017, est devenue incertaine suite à sa condamnation par la CREI à six ans de prison ferme, ce qui oblige le Parti démocratique sénégalais (PDS) de se trouver une alternative.

D’ores et déjà, différents profils parmi lesquels Modou Diagne Fada, Madické Niang, Pape Diop et Abdoulaye Baldé sont dégagés pour porter la bannière du parti d’Abdoulaye Wade en 2017.

Au PDS, le temps est aux manœuvres et la course à la candidature du PDS au prochain scrutin présidentiel est déjà lancée. Et même si les libéraux refusent toute velléité de convocation d’un nouveau congrès pour se choisir un nouveau candidat à la présidentielle de 2017, ils sont contraints de dénicher un remplaçant à Karim Wade, dont la candidature est invalidée par le verdict de la Cour de répression de l’enrichissement illicite (Crei) qui a été confirmée par la Cour suprême.

Parmi les postulants figure Me Madické Niang, ancien ministre de la Justice sous le régime de l’alternance et qui a récemment dévoilé ses ambitions d’être le candidat du Pds à la présidentielle après avoir démissionné, en mars dernier, de la tête de la commission chargée du contrôle des candidatures au Pds, lors des dernières primaires du parti d’Abdoulaye Wade.

Mais il a été écarté du processus par sa posture de président de ladite commission. Aujourd’hui, certaines indiscrétions font état de l’existence d’un puissant lobby mouride pour appuyer une éventuelle candidature de Me Madické Niang à la prochaine présidentielle. Quoi qu’il en soit, cette candidature a dorénavant tout son sens avec la condamnation à 6 ans de prison de Karim Meïssa Wade.

Modou Diagne Fada qui nourrit les mêmes ambitions politiques est lui aussi à l’affût. Le président du groupe parlementaire ‘’Libéraux et démocrates’’ est d’ailleurs en train de mettre tous les atouts de son coté pour arriver à ses fins. Symbole de la fronde opérée au sein du Pds par le groupe dit des réformateurs, Diagne Fada peut compter sur le soutien d’une bonne partie des responsables et cadres libéraux qui ont déjà adhéré à son combat pour un renouvellement des instances du Pds à travers la convocation d’un nouveau congrès.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *