Le Soudan du Sud prêt à dialoguer avec l’ONU sur le déploiement des troupes de protection

kiirLe gouvernement sud-soudanais a fait savoir ce mercredi, qu’il était ouvert au dialogue et à la coopération avec la Mission des Nations Unies au Soudan du Sud (MINUSS) au sujet du déploiement de 4.000 hommes supplémentaires des troupes de protection dans le pays.

La position de Juba intervient suite aux déclarations, en début de semaine, du secrétaire général de l’ONU, Ban Ki-moon, qui accusait le gouvernement sud-soudanais de saper une résolution du Conseil de Sécurité de l’ONU approuvée en août, pour déployer des troupes supplémentaires au sein de la force de la MINUSS.

Le Conseil de Sécurité devrait d’ailleurs siéger dans les cinq prochains jours à New-York, afin de discuter d’une proposition d’embargo sur les armes destiné à ce pays encore en guerre, suite à la reprise des violences en juillet dernier à Juba entre les parties au conflit.

Selon Ateny Wek Ateny, porte-parole du président sud-soudanais, Salva Kiir, les forces de la MINUSS sont libres de circuler où elles veulent dans le pays, tant que le gouvernement est consulté et ce, à des fins sécuritaires.

Par ailleurs, la MINUSS a confirmé mercredi, l’éclatement de combats à Leer, dans l’Etat d’Unity. « La force de la MINUSS à Leer a observé des échanges de tirs et d’artillerie lourde entre l’Armée de Libération du Peuple du Soudan (SPLA) et la SPLA-IO, qui ont conduit à plusieurs décès avérés, et le déplacement continu de la population civile dans la zone vers la forêt et les marécages», a précisé dans un communiqué, la MINUSS.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *