Le Roi du Maroc en visite en Zambie

M6_lusakaLe roi du Maroc Mohammed VI est arrivé dimanche soir à Lusaka, pour une visite officielle qui s’inscrit dans le cadre d’une tournée africaine visant à promouvoir les relations du Maroc avec plusieurs Etats africains.

Après le Sud Soudan et le Ghana, le Roi Mohammed VI a été accueilli à Lusaka par le président zambien Edgar Chagwa Lungu. La visite du souverain marocain sera marquée par signature de plusieurs accords de partenariats entre le Maroc et la Zambie.

Pour baliser le terrain, un forum économique a été organisé la veille dans la capitale zambienne. Les chefs de plusieurs entreprises marocaines et zambiennes ont tenu un important Forum d’affaires destiné à examiner les moyens de renforcer leurs relations de partenariat dans plusieurs secteurs stratégiques.

Lors de cette rencontre, l’accent a été mis sur l’importance de multiplier les contacts entre les communautés d’affaires en vue d’édifier un nouvel écosystème d’affaires et d’établir de nouveaux ponts économiques entre le Maroc et la Zambie.

Comme lors de ses précédents déplacements dans plusieurs pays d’Afrique, le souverain marocain est accompagné d’une importante délégation d’homme d’affaires, mais aussi d’officiels. Ces derniers seront amenés à jouer un rôle pivot afin d’ancrer les relation diplomatiques entre les deux pays.

Le Zambie est un soutien traditionnel du front indépendantiste Polisario soutenu par l’Algérie. Le Polisario revendique les territoires du Sahara situés dans le sud du Maroc. Mais la position de Lusaka tend à changer.

Lors de la visite officielle du ministre des Affaires Etrangères zambien Harry Kalabala le 9 juillet dernier à Rabat, ce dernier a annoncé que son pays avait retiré sa reconnaissance à la République Arabe Sahraouie Démocratique (RASD), l’entité autoproclamée par le front Polisario et l’Algérie, mais non reconnue par l’ONU.

Mais depuis cette date, la Zambie n’a eu de cesse d’envoyer des signaux contradictoires, courtisant par moments Alger. Brahim Ghali, le chef du Polisario a en outre été accueilli en janvier dernier à Lusaka. L’actuelle visite de Mohammed VI sera donc l’occasion de clarifier la position de la Zambie sur le dossier du Sahara.

One thought on “Le Roi du Maroc en visite en Zambie

  1. Comme le sahara oriental est algérien par l’histoire et la géographie ; le sahara occidental, prolongement naturel du Maroc , est marocain par l’histoire , la géographie et le social.
    Les habitants des camps de tindouf ne sont pas des réfugiés mais des otages; ils sont été enlevés par l’armée algérienne et les mortazekas de Kaddafi et installés par force à tindouf , ce n’était pas un camps de réfugiés mais un prison à ciel ouvert où personne ne peut sortir ou enttrée sans l’accoeds de l’armée algérienne qui encercle cette localité.
    Il y’a plus de 40 ans que ces camps de honte existent mais les habitants n’ont pas des cartes de réfugiés, ne peuvent donc pas circuler librement ni s(exprimer librement et leurs enfants ont été transférés à cuba ou en Espagne ou chez les notables algériens et de Kaddafi ; pour obliger les parents à rester sur place .
    En fait, il y’a une minorité qu’ont arriver à s’enfuir d’une manière ou d’une autre.
    Le Maroc a été occupé par la France à l’intérieur, l’Espagne au Nord et au Sud et Tanger a été sous protection internationale donc le Maroc devait lutter sur trois front et employer les moyens adéquats dans le temps et l’espace.
    Si la France a quitté les terres marocaines qui ont été sous protectorat français avec le retour du feu le roi Mohamed V de son exil à Madagascar , les espagnoles ont manipulé longtemps et quitté les territoires marocaines en goutte à goutte ; ville par ville et région par régions. L’opération a duré de 1956 à 1975 date de la marche verte et qui a permis au Maroc de récupéré son sahara, cette terre qui a été occupé est une terre marocaine car les marocains ont défendu leur terre avant l’occupation et pendant l’occupation comme ils l’ont fait partout au Maroc par l’armée de l’indépendance marocaine (jeich ettahrir) et qui a travaillé solidement avec les moujahidines d’Alger et les vrais leaders de l’indépendance d’Alger.
    En plus de l’occupant espagnole , il y’a la France qui occupait l’Algérie et avant elle la Turquie et les 2 sachent les frontières marocaines .
    Le polisario n’était qu’une manips des responsables d’Alger pour contrarier le roi du Maroc qui a arrivé à récupéré son sahara sans goutte de sang et ont traîné avec eux Kaddafi pour au moins 2 ans avant qu’ils se retire de ce jeu dangereux pour le Maghreb et tous les pays qui ont pour prolongement le grand sahara .Lorsque les responsables d’Alger parlent du peuple sahraouii, ils sachent très bien que les otages de tindouf n’est qu’une mini minorité et personne ne sait pourquoi ce jeu de mots.

Répondre à zzn Annuler la réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *