L’opposition congolaise demande la médiation de Condé dans le crise politique en RDC

medaition-rdcUne délégation de l’opposition de la République démocratique du Congo (RDC), séjourne depuis ce dimanche en Guinée-Conakry, pour solliciter la médiation du président Alpha Condé, président en exercice de l’Union africaine (UA), dans la résolution de la crise politique dans leur pays.

La délégation, conduite par Félix Tshisekedi, secrétaire général par intérim du parti «Union pour la démocratie et le progrès social» (UDPS) et fils du défunt leader de l’opposition congolaise, Etienne Tshisekedi, a été reçue dimanche à Conakry, par le président Condé.

Selon Tshisekedi, la RDC «peine à appliquer les accords politiques» conclus entre le gouvernement et la classe politique pour aboutir à des élections libres et transparentes.

«Nous sommes donc venus voir le président Alpha Condé qui est en même temps président en exercice de l’Union africaine pour essayer de trouver la solution… Et il s’est  montré très attentif aux problèmes que traversent la RDC», a affirmé Félix Tshisekedi, précisant que son parti fonde beaucoup d’espoir sur l’implication du président Condé dans la recherche d’une solution à la crise politique en RDC.

La RDC est plongée dans une crise politique, née de la non tenue des élections présidentielles, alors que le mandat du président Joseph Kabila a officiellement pris fin le 19 décembre 2016.

Sous la médiation des évêques du pays, un accord de sortie de crise a été signé entre les acteurs politiques. Celui-ci prévoit notamment le maintien du président Kabila en fonction, jusqu’à la tenue des élections en décembre prochain, et la mise en place d’un gouvernement de transition. Mais les discussions sur les conditions d’application de cet accord, qui achoppent sur le choix du premier ministre, sont actuellement bloquées suite au décès du leader de l’opposition, Etienne Tshisekedi.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *