Le Tchad ferme l’ambassade du Qatar à N’Djamena et expulse son personnel

Après le rappelle en juin dernier, de son ambassadeur au Qatar, le Tchad a décidé la fermeture de l’ambassade du Qatar à N’Djamena, accusant Doha de «déstabilisation du Tchad à partir de la Libye».

Ainsi, les relations diplomatiques s’enveniment davantage entre le Qatar le Tchad depuis le début de la crise du golfe, dont trois pays en plus de l’Egypte accusent le Qatar de soutenir le terrorisme.

«Le ministère des Affaires étrangères porte à la connaissance de l’opinion qu’en raison de l’implication continue de l’État du Qatar dans les tentatives de déstabilisation du Tchad depuis la Libye, le gouvernement a décidé la fermeture de l’ambassade, le départ de l’ambassadeur et du personnel diplomatique du territoire national», indique un communiqué du ministère tchadien des Affaires étrangères. Le personnel de l’ambassade qatarie à N’djamena dispose d’«un délai de dix jours pour quitter le pays».

Dans le texte, le Tchad « appelle le Qatar à cesser toute action pouvant porter atteinte à sa sécurité ainsi que celle des pays du Bassin du Lac Tchad et du Sahel, afin de sauvegarder la paix et la stabilité dans la région ».

En début d’année, le Tchad avait annoncé la fermeture de la frontière terrestre avec son voisin libyen, en faisant état «d’une potentielle grave menace d’infiltration terroriste ». Six mois plus tard, en pleine crise du Golfe, le Tchad avait rappelé son ambassadeur au Qatar, à l’instar d’autres pays africains, comme le Sénégal et Mauritanie.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *