L’ex-premier ministre égyptien Ahmed Chafiq se retire de la course à la présidence

L’ancien Premier ministre égyptien, Ahmed Chafiq qui avait annoncé fin novembre dernier qu’il serait candidat à l’élection présidentielle cette année dans son pays, a annoncé ce dimanche qu’il allait se retirer de la course.

Dans un communiqué publié sur son compte Twitter, Chafiq a affirmé qu’à son retour au Caire, après des années d’exil aux Emirats arabes unis, il s’était «rendu compte» qu’il n’était pas «la meilleure personne» pour le poste de Chef de l’Etat.

L’ex-Premier ministre de Hosni Moubarak, qui avait été nommé peu de temps avant la chute de ce dernier en 2011, explique dans son texte, que le fait d’avoir vécu aux Emirats arabes unis depuis 2012 ne lui a pas permis «de suivre attentivement» ce qui se passait de nouveau en Egypte, ses progrès et ses succès.

Ahmed Chafiq paraissait comme l’un des rares candidats à représenter une sérieuse menace pour le président égyptien Abdel Fattah Al-Sissi à l’élection de cette année, même si ce dernier n’a pas encore officialisé sa candidature.

Candidat à l’élection présidentielle de 2012 et défait par l’islamiste Mohamed Morsi, Chafiq avait ensuite dû faire face à la justice pour corruption. Acquitté, il s’était alors réfugié aux Emirats arabes unis jusqu’en novembre dernier.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *