Près de 300 migrants secourus aux larges de la Libye

La marine libyenne a annoncé avoir secouru ce dimanche 7 décembre, aux larges des côtes libyennes, près de 300 migrants à bord de deux embarcations en détresse. Deux femmes mortes ont été retrouvées à bord de l’une des embarcations.

Les deux opérations de sauvetage ont eu lieu au large de Garabulli, à 50 km à l’est de la capitale Tripoli, et ont permis de ramener 290 migrants dans la capitale, a précisé Meftah al-Zlitni, un officier de la marine libyenne.

La cause du décès des deux femmes n’a pas été précisée. Tout ce qu’on sait, a dit al-Zlitni, c’est qu’elles avaient quitté les côtes libyennes samedi soir à bord d’un canot, avec 140 autres migrants de différentes nationalités africaines. Le moteur de l’embarcation aurait pris l’eau et s’est éteint, a narré un migrant malien.

Zlitni a précisé que 150 autres migrants se trouvaient sur un second canot qui était sur le point de couler à l’arrivée des équipes de secours.

Déjà samedi, au moins 25 personnes sont mortes au large de la Libye, dans le naufrage d’une embarcation transportant jusqu’à 150 migrants, selon deux ONG de secours.

L’an dernier, 3 116 personnes sont mortes en tentant de traverser la Méditerranée pour rejoindre l’Europe, selon l’Organisation internationale des migrations (OIM).

Des efforts menés par l’Italie pour dissuader les migrants de quitter la Libye ont entraîné, selon le ministère italien de l’Intérieur, une baisse de 70% des départs au deuxième semestre 2017 par rapport à la même période de 2016 sur la route dite de Méditerranée centrale, limitant le nombre total d’arrivées en Italie l’an dernier à environ 119.000.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *