Le Maroc et le Royaume-Uni préparent le Brexit

Une délégation britannique s’est rendue ce mercredi au Maroc, pour discuter avec les autorités du royaume, de la transition dans les relations entre les deux pays après l’officialisation de la sortie (Brexit) du Royaume-Uni de l’Union Européenne (UE).

La délégation britannique a évoqué avec la secrétaire d’Etat marocaine chargée du Commerce extérieur, Rkia Derham, les possibilités et les opportunités de partenariat dans des secteurs importants, notamment en matière d’immigration, de lutte anti-terroriste, de commerce et de formation.

Ces sujets ont été abordés en considération de la «position géostratégique qu’occupe le Maroc aussi bien par rapport à l’UE que part rapport au Royaume-Uni», a souligné Mme Derham dans une déclaration à la presse.

Selon les chiffres officiels, les échanges commerciaux entre le Maroc et le Royaume-Uni ont augmenté de 36% en 2017 par rapport à 2016, avec un volume global de 3,5 milliards de dollars. Ces chiffres font de la Grande-Bretagne le 7ème client et le 15ème fournisseur du Maroc.

En outre, le Royaume-Uni n’est qu’au 62ème rang des investisseurs au Maroc, le royaume chérifien ne recevant que seulement 1% des investissements britanniques dans le monde.

En tête des importations marocaines depuis la Grande-Bretagne, figurent les voitures particulières, suivies des autres produits pétroliers et des fils à chaud et tubes en fonte ou en acier. En revanche, le Maroc exporte vers la Grande-Bretagne principalement des vêtements et du matériel électrique.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *