Le Roi Mohammed VI parmi les invités de marque aux cérémonies du centenaire de l’armistice de 2018

Sur invitation du président français Emmanuel Macron, le Roi Mohammed VI prendra part demain dimanche à Paris, aux cérémonies marquant le centenaire de l’armistice conclu à la fin de la Première Guerre mondiale, a annoncé ce samedi à Rabat, le palais royal dans un communiqué.
Dans son communiqué, « le Ministère de la Maison Royale, du Protocole et de la Chancellerie annonce qu’à l’invitation de son Excellence Monsieur Emmanuel Macron, Président de la République française, Sa Majesté le Roi Mohammed VI, que Dieu L’assiste, prendra part, dimanche 11 novembre 2018, aux cérémonies marquant le centenaire de l’armistice de la première Guerre mondiale, qui auront lieu dans la Capitale française, Paris».
Le Souverain marocain et une soixantaine de chefs d’Etat et de gouvernement, venus des quatre coins du Monde en plus du Secrétaire général de l’ONU, Antonio Guterres, ont en effet fait le déplacement à Paris, pour assister à la commémoration de ce grand événement historique.
Du côté africain, on note la présence à Paris, en plus du Roi du Maroc, Mohammed VI, des présidents du Rwanda, Paul Kagame également président en exercice de l’Union africaine (UA), du Kenya, Uhuru Kenyatta et de la Tunisie, Beji Caïd Essebsi.
Ces personnalités devraient aussi participer aux débats du 1er Forum sur la Paix de Paris, organisé du 11 au 13 novembre à Paris, à l’initiative du président Emmanuel Macron.
Ce frum qui se tient dans le prolongement des cérémonies commémoratives du centenaire de l’armistice 2018 marquant fin de la Première guerre mondiale (2014-2018), est destiné à explorer les moyens de faire baisser les tensions dans le monde contemporain.
A signaler par ailleurs, que le chef de l’État français, Emmanuel Macron est attendu la semaine prochaine au Maroc, où il doit coprésider avec le Roi Mohammed VI, la cérémonie inaugurale de la Ligne ferroviaire à Grande Vitesse (LGV) prévue le 15 novembre prochain. Il s’agit du premier train à Grande Vitesse en Afrique, qui reliera les villes de Tanger et Casablanca en attendant l’achèvement du deuxième tronçon de la LGV entre Casablanca et Marrakech.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *