Nigeria- Présidentielle : Obasanjo accuse Buhari de préparer des fraudes massives

Le président du Nigeria, Muhammadu Buhari, ne trouve décidément pas grâce aux yeux de son prédécesseur, Olusegun Obasanjo, très critique sur son mandat qui se termine et contre sa candidature pour un deuxième mandat.

Dans une cinglante lettre ouverte, l’ancien président du Nigeria, Obasanjo qui reste très influant sur la scène politique du pays accuse Muhammadu Buhari de préparer des «fraudes massives» pour remporter les élections générales du 16 février 2019.

Il soutient que des «hommes de main» de Buhari «travaillent jour et nuit avec la sécurité et les responsables des élections pour perfectionner leur plan en calculant les résultats, de la commune au gouvernement local, des États à l’échelle national, pour lui attribuer ce qui ressemblera à une victoire écrasante».

Des accusations assez graves émanant d’un influant homme politique, qui avait pourtant soutenu Muhammadu Buhari, lors de son élection en 2015. Ces derniers moi, Obasanjo a catégoriquement changé de clan, se rangeant parmi les plus vives critiques du bilan du prédisent sortant, a qui il avait récemment recommandé de renoncer à un nouveau mandat et d’aller «se reposer», allusion faite à sa santé relativement fragile.

Dans les urnes en février prochain, Muhammadu Buhari affrontera un poids lourd de l’opposition. Il s’agit d’Atiku Abubakar, riche homme d’affaires qui fut vice-président d’Obasanjo pour le Parti démocratique du peuple (PDP) en 1999.

Pour Obasanjo, il y a des «doutes sérieux quant à l’intégrité, à l’impartialité et à la compétence actuelles de l’INEC (Commission électorale nationale, ndlr) pour organiser des élections justes, libres et crédibles».

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *