Nigeria : Un nouveau meeting de Buhari tourne au drame et fait deux morts

Un meeting du président du Nigeria, Muhammadu Buhari, dans le nord du pays a tourné au drame ce jeudi, avec un bilan de deux morts, selon une information officielle de la présidence.

A une semaine des élections présidentielle et législatives du 16 février, le président Buhari qui brigue un second mandat consécutif était en opération de séduction à Jalingo, la capitale de l’Etat de Taraba, dans le nord-est du Nigeria.

Le drame s’est produit lors d’un mouvement de foule, car il y avait un «très grand nombre de personnes» présentes au meeting, a dit sur Twitter, Bashir Ahmad, le porte-parole du chef de l’Etat.

Dans un communiqué officiel, Muhammadu Buhari a exprimé sa «profonde tristesse pour la perte de vies humaines» et a présenté ses condoléances aux familles des victimes.

Il y a quelques semaines, un meeting du parti au pouvoir, le Congrès des Progressistes (APC) à Maiduguri (Etat du Borno), avait également tourné au drame, avec l’effondrement d’un toit qui a fait de nombreux blessés.

Muhammadu Buhari est attendu demain samedi à Lagos, la mégalopole économique de 20 millions d’habitants. Pendant ce temps, son principal rival au scrutin du 16 février, l’opposant Atiku Abubakar, se rendra dans la capitale fédérale Abuja.

Ce jeudi, les Etats-Unis ont appelé la Commission électorale nigériane à faire son travail sans intimidations, afin que ces élections soient «libres, justes, transparentes et pacifiques».

«Ceux qui interfèrent avec le processus électoral ou incitent à la violence doivent rendre des comptes», a mis en garde le chef de la diplomatie américaine, Mike Pompeo dans un communiqué.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *