Migration: Le Roi du Maroc, l’un des « rares chefs d’État à avoir une approche humaniste » (Le Monde)  

Le drame des migrants africains à Tajoura en Libye dévoile une nouvelle fois l’impuissance de l’Europe à mettre en place une politique migratoire cohérente, une question face à laquelle le Roi Mohammed VI du Maroc est l’un des « rares chefs d’État à adopter une approche humaniste », écrit dimanche le quotidien Le Monde.

Dans une tribune au titre expressif: « Migrants : Dirigeants africains ne devenez pas les supplétifs postcoloniaux de l’Europe », l’auteur cite de nombreux pays africains, dont l’Algérie, la Tunisie ainsi que la Libye, les qualifiant de « hub migratoire complètement désinvestis face aux politiques de frontièrisation » imposées par les pays européens.

Mais à la différence de l’impassibilité des uns et au désintérêt des autres, le Roi Mohammed VI reste l’un des « rares chefs d’État à avoir une approche humaniste » de la question migratoire, estime l’auteur de la tribune.

Une approche fondée sur un engagement actif, y compris à travers une étroite coopération avec les pays européens, afin d’apporter des réponses au défi de la migration, particulièrement en méditerranée.

 

One thought on “Migration: Le Roi du Maroc, l’un des « rares chefs d’État à avoir une approche humaniste » (Le Monde)  

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *