L’opposition au Congo-Brazzaville disposée à dialoguer

L’opposition au Congo-Brazzaville s’est montrée assez ouverte et disposée à entreprendre un dialogue avec le pourvoir en place, lors d’une rencontre ce jeudi à Brazzaville, avec le Conseil national de dialogue dirigé par Martin Mberi.

La délégation du Conseil national de dialogue a en effet rencontré les membres de l’opposition républicaine dont le chef de file Pascal Tsaty Mabiala, pour évoquer la préparation d’un dialogue politique à Brazzaville, une proposition que cette frange de l’opposition n’a pas refusée, souhaitant même que ce dialogue soit inclusif en incluant «tous les acteurs, dont les prisonniers politiques».

«Il y a une nécessité d’apaisement dans le pays. Et l’élection présidentielle qui a souvent été un moment particulier dans notre pays pourrait encore davantage perturber ce climat qui est déjà pesant», a déclaré le chef de file de l’opposition, Pascal Tsaty Mabiala. Il a ainsi souligné l’importance de ce dialogue qui, selon lui, «ne devrait pas aller dans tous les sens, comme en 1991, lors de la conférence nationale».

L’opposant propose que ce prochain dialogue aborde des sujets comme la gouvernance électorale, la question de la gouvernance économique, la lutte contre la corruption. «Et puis la question du Pool, nous sommes attachés au règlement définitif de la question du Pool», ajoute M. Mabiala.

La délégation du Conseil national de dialogue rencontre ce vendredi les membres de la Majorité présidentielle, et à partir du 16 octobre, il sera reçu au Centre politique. Aucun programme n’est encore connu au sujet des opposants dits «radicaux».

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *