Le Premier ministre éthiopien Abiy Ahmed, lauréat du prix Nobel de la paix 2019

Le comité du Prix Nobel norvégien vient de porter son choix sur le Premier ministre éthiopien, Abiy Ahmed, comme lauréat du prix Nobel de la paix pour l’année 2019.

Abiy Ahmed est ainsi récompensé «pour ses efforts en vue d’arriver à la paix et en faveur de la coopération internationale, en particulier pour son initiative déterminante visant à résoudre le conflit frontalier avec l’Erythrée», a déclaré la présidente du comité Nobel norvégien, Berit Reiss-Andersen.

Il succède à la militante Yézidie Nadia Murad et au gynécologue congolais Denis Mukwege, récompensés conjointement l’an dernier pour leur combat contre les violences sexuelles. Le prix sera officiellement décerné lors d’une cérémonie dans la capitale norvégienne le 10 décembre.

Les prix Nobel de la paix sont remis aux personnes ou aux communautés ayant œuvré «au rapprochement des peuples, à la suppression ou à la réduction des armées permanentes, à la réunion et à la propagation des progrès pour la paix». Concrètement, il peut s’agir d’un engagement pour les droits humains, d’actions de désarmement, d’un combat écologique…

Outre la reconnaissance internationale et la médaille, le prix Nobel de la paix rapporte neuf millions de couronnes suédoises à son lauréat. Cet argent sert généralement à poursuivre les recherches primées dans les domaines scientifiques ou est reversé à des associations.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *