L’ex-président tunisien, Moncef Marzouki met fin à carrière politique

L’ex président tunisien, Moncef Marzouki a officiellement annoncé sa retraite politique, dans un message vidéo diffusé ce dimanche 24 novembre 2019.

Dans son message à l’adresse du peuple tunisien, Moncef Marzouki explique avoir pris cette décision «réfléchie et murie», après son échec à la dernière élection présidentielle où il n’a obtenu que 3% des suffrages.

«Je quitte la scène politique la conscience tranquille, la tête haute, car j’ai été à la hauteur de mes responsabilités lorsque les conditions étaient des plus difficiles», a-t-il dit, annonçant qu’il quittait également la direction de son parti, Al-Harak. Il a toutefois assuré qu’il restera engagé «envers les causes du peuple que je servirai par d’autres moyens».

Professeur de médecine, Moncef Marzouki fut un opposant historique de Ben Ali, renversé en 2011 par une révolution en janvier 2011. Il a pris le ensuite le pouvoir et dirigé la Tunisie de décembre 2011 à décembre 2014, sous le règne de la «Troïka», une coalition gouvernementale conduite par le parti islamiste Ennahdha.

Il a été défait au deuxième tour de l’élection présidentielle en 2014, par Beji Caïd Essebsi, décédé en fonction en août dernier. A 74 ans, M. Marzouki a tenté de rebondir lors de la présidentielle anticipée de cette année, mais n’a pas pu faire mieux qu’un score de 3% au premier tour.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *