Togo : L’opposant Agbéyomé Kodjo compte sur le peuple pour défendre sa «victoire»

Le candidat «autoproclamé président élu» du Togo, Messan Agbéyomé Kodjo a contesté ce lundi la large victoire du président sortant, Faure Gnassingbé, et appelé «le peuple à se soulever» contre cette fraude.

Dans une déclaration écrite et une vidéo, Messan Agbéyomé Kodjo, candidat du MPDD soutenu par une partie de l’opposition, affirme que les résultats provisoires proclamés dimanche par la Commission électorale (CENI) «sont loin d’être la réalité du suffrage exprimé» par les électeurs togolais, lors du vote du 22 février.

Selon la CENI, le président sortant, Faure Gnassingbé a remporté cette élection dès le premier tour, avec 72,36% des voix, contre 18,37% pour Kodjo, arrivé deuxième.

Le candidat Kodjo soutenu par l’archevêque émérite de Lomé, Mgr Fanoko Kpodzro, «rejette catégoriquement ces chiffres» et «lance un appel aux populations togolaises à se mobiliser pour manifester leur désapprobation face à cette mascarade électorale, et à défendre leurs suffrages».

Kodjo s’est «autoproclamé président élu» et son entourage parle de la formation prochaine de son gouvernement. Le candidat perdant revendique un score «entre 57 et 61%» des voix qui lui reviennent.

Lui emboîtant le pas, l’ex-chef de file de l’opposition togolaise et candidat de l’ANC, Jean-Pierre Fabre, a lui aussi dénoncé le «score fantaisiste» attribué à Faure Gnassingbé, qui a été concocté «par la violence et la fraude ».

Il déplore en outre le fait que les accréditations aient été refusées aux «observateurs nationaux et internationaux sérieux et crédibles», ce qui a ouvert la porte à toute sorte de manouvres en faveur du président sortant.

Dans le pays, les populations semblent avoir déjà tourné la page des élections, et la vie a repris son cours normal dès ce lundi.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *