Le vice-président zimbabwéen en Chine pour des raisons de santé

Le vice-président du Zimbabwe Constantino Chiwenga est actuellement en Chine pour se faire soigner, alors que le monde entier s’active pour combattre la pandémie de Coronavirus dont le point de départ est l’Empire céleste.

Selon les informations officielles du porte-parole de la présidence, le vice-président Constantino Chiwenga qui « se sentait un peu souffrant » a quitté Harare dimanche dernier, « pour son contrôle médical » en Chine sans donner plus de détail.

En 2019, Chiwenga avait passé quatre mois en Chine pour un traitement médical et est rentré au Zimbabwe en novembre. Son nouveau départ intrigue au Zimbabwe encore épargné du Coronavirus, et où le Chef de l’Etat avait interdit tout déplacement international pour les membres de son gouvernement, afin d’éviter une contamination.

Le Zimbabwe fait partie des pas les moins équipés sur le continent africain en matière d’infrastructures médicales. Les services de santé publics subissent de plein fouet l’effet de la crise économique dont souffre le pays depuis des années, et les unités de soin existantes manquent cruellement de médicaments et de matériel médical.

Dans ce contexte, beaucoup de Zimbabwéens qui le peuvent vont se faire soigner en Afrique du Sud voisine ou dans d’autres pays étrangers.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *