Guinée : l’Union Européenne encourage les réformes sécuritaires

calb7995ASTHON_jpgDans le cadre du 10ème Fonds Européen de Développement (FED) mis à disposition par l’Union Européenne (UE), le gouvernement guinéen va bénéficier d’un budget afin de poursuivre la réforme du secteur de la sécurité.

L’UE a décidé de verser une enveloppe de 5,24 millions d’euros au gouvernement guinéen pour encourager ses efforts en ce qui concerne la consolidation de l’Etat de droit, la bonne gouvernance, la démocratie et les droits de l’Homme. Plus précisément, ce budget sera destiné à la première étape du programme d’appui à la réforme du secteur de sécurité. Globalement, ce projet vise à instaurer et à maintenir la paix politique et socio-économique en travaillant sur la sécurité des Guinéens. Pour ce faire, il est prévu quelques actions à l’instar du renforcement de la brigade des sapeurs-pompiers de Conakry, de la mise en place des unités de protection civile et du lancement du corps paramilitaire des conservateurs de la nature.

D’après les prévisions, le deuxième volet de ce programme interviendra l’année prochaine. Il s’agira des mêmes actions avec une envergure beaucoup plus large : ainsi, par exemple, la protection civile sera soutenue à l’intérieur du pays et, particulièrement, dans d’autres grandes villes comme N’zérékoré, Kankan, Labé et Kindia. Il est également prévu de mettre en place trois unités pilotes de gardes forestiers au parc de la Haute Guinée, à la forêt classée de Ziama et à l’aire protégée des Monts Nimba, toutes considérées comme des zones à risques. Pour concrétiser cette deuxième étape, le gouvernement guinéen devrait bénéficier d’un appui de 15 millions d’euros.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *