Côte d‘Ivoire : Le trophée de la CAN symbole de l’unité du pays

arrivee-0034Aussi court qu’il soit, le temps de célébration de la victoire de l’équipe nationale a fait oublier les querelles entre les Ivoiriens. De sources concordantes, les Eléphants se présentent comme un ciment pour l’unité nationale. Toutes les tendances politiques, ethniques, culturelles et religieuses sont descendues en masse dans les rues pour chanter, danser et pleurer de joie après le coup de sifflet final de la rencontre opposant la Côte d’Ivoire au Ghana.

Avec la cohésion nationale mise à mal par la rébellion armée de 2002 ponctuée par la meurtrière crise postélectorale de 2010-2011, la victoire de l’équipe nationale est un véritable instrument de paix et de réconciliation pour tous les Ivoiriens.

Dans cette perspective, le Président Hassan Ouattara et son gouvernement ont appelé les Ivoiriens à une meilleure collaboration à tous les niveaux afin de faire face aux défis communs et, partant, de sortir le pays du sous-développement. L’économie ivoirienne a pris de l’élan depuis 2012 et les différentes activités menées dans différents domaines par les autorités nationales ont permis de rehausser l’image du pays sur l’échiquier continental et international.

Pour l’heure, des politiques ont été mises en place afin d’attirer un grand nombre d’investisseurs publics ou privés en Côte d’Ivoire. Le but consiste à valoriser les ressources nationales et d’en faire profiter la population, fortement marquée ces dernières années par la crise politico-militaire.

La Coupe d’Afrique des nations de football, remportée par les Eléphants a vu la naissance d’un nouveau pays réunifié, symbolisé par un message que la mémoire des Ivoiriens veut garder comme souvenir pour les générations futures.

« Je m’associe à tous les Ivoiriens et aux nombreux amis de la Côte d’Ivoire pour leur adresser mes vives félicitations, ils montrent aux jeunes générations la voie à suivre, celle de l’effort, du travail continu, du courage et de la détermination, seul gage du succès », a indiqué l’ancien chef d’Etat Henri Konan Bédié, très enthousiasmé par cette victoire remportée en Guinée Equatoriale.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *