Le Maire de Dakar va se pourvoir en cassation dans son procès pour malversations financières

Les avocats de Khalifa Ababacar Sall, Maire de Dakar, ont annoncé hier l’intention de leur client de se pourvoir en cassation devant la Cour suprême sénégalaise, après la confirmation en appel de sa condamnation à de cinq ans de prison ferme, dans son procès pour malversations financières.

Dans son verdict, la Cour d’appel a également condamné M. Sall et ses trois co-accusés à payer solidairement la somme de 1,8 milliards de francs CFA à l’Etat du Sénégal en guise de dommages et intérêts.

Le Maire de la capitale sénégalaise et ses co-accusés sont écroués et jugés depuis un moment déjà, pour les délits de « faux et usage de faux en écriture de commerce, faux et usage de faux en écriture de documents administratifs et escroquerie portant sur des deniers publics ».

Khalifa Sall, actuellement en détention, a toujours rejeté les accusations dans cette affaire dite de la « Caisse d’avance de la mairie de Dakar ». Ses avocats parlent pour leur part, d’un « procès politique » visant à écarter un adversaire potentiel du président Macky Sall à la prochaine présidentielle.

Cette défense a boycotté les audiences en appel depuis le 26 juillet, pour dénoncer le rejet par la Cour d’appel des demandes d’annulation de la procédure sur la base d’un arrêt de la Cour de justice de la Communauté économique des Etats de l’Afrique de l’Ouest (CEDEAO).

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *