La FIFA prolonge le mandat du Comité de normalisation du football camerounais

Le football camerounais devra encore attendre avant de retrouver son allure normale, puisque le mandat du Comité de normalisation mis en place par la Fédération internationale de foot amateur (FIFA) a été prolongé jusqu’au 16 décembre 2018, alors qu’elle devait s’achever le 31 août dernier.

La FIFA avait mis la Fédération camerounaise de football (Fécafoot) sous sa tutelle depuis septembre dernier, pour mettre fin au « désordre » qui avait conduit à la dissolution de l’instance dirigeante du football au pays des « Lions indomptables ». Le comité de normalisation alors mis en place, avait pour mission d’organiser un congrès électif pour doter la Fécafoot d’un nouveau Bureau exécutif.

Mais la «période pressentie» pour cette élection à la Fécafoot «coïncide avec celle des opérations de l’élection présidentielle », selon un communiqué de la FIFA. Pour «éviter des interférences imprévisibles qui pourraient être préjudiciables à l’organisation efficiente de ces deux échéances», le ministre camerounais des Sports, Pierre Ismaël Bidoung Kpwatt, a demandé à la FIFA de reporter l’élection à la Fécafoot.

Champion en titre de la Coupe d’Afrique des Nations (CAN), le Cameroun a vu la gestion de son football ployer sous le coup des querelles internes à la Fécafoot. En outre, le pays doit organiser en juin 2019 la prochaine CAN, mais des doutes planent sur sa capacité à relever ce défi, au vue des difficultés financières actuelles dans le pays.

L’élection présidentielle est prévue le 7 octobre au Cameroun, obligeant les autorités du pays à reporter également les élections législatives et municipales. Celles-ci devaient quand même se tenir avant la fin 2018.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *