La présidence gabonaise rassure sur la santé d’Ali Bongo Ondimba

L’hospitalisation mercredi dernier du chef de l’Etat gabonais, Ali Bongo Ondimba dans un hôpital de Ryad, la capitale de l’Arabie Saoudite, où il était en visite de travail, avait provoqué du remous dans tout le Gabon, où des rumeurs ont même évoqué le pire, obligeant donc la présidence à se prononcer officiellement sur le sujet.

«Son Excellence le président de la République Ali Bongo Ondimba a eu un malaise lors de son séjour à Ryad», a déclaré dimanche soir, le porte-parole de la présidence, Ike Ngouoni Aïla Oyouomi.

 

«Les médecins qui l’ont consulté ont alors diagnostiqué une fatigue sévère due à une très forte activité ces derniers mois», a-t-il expliqué, précisant que le président «va mieux et se repose en ce moment-même à l’hôpital» à Ryad, sur prescription de ses médecins traitants.

Pendant ce temps, les sites du gouvernement gabonais, du ministère de la Communication et de l’Economie numérique, du ministère de la Fonction publique, et ceux d’une trentaine d’autres institutions gabonaises étaient inaccessibles ce dimanche à 13h30 (12h30GMT) suite à une cyber-attaque.

Des hackers de la mouvance «Anonymous» ont revendiqué ces attaques informatiques contre «plus de 70» sites institutionnels du Gabon, indiquant qu’ils s’en prenaient aux «dictatures».

En outre, les frontières maritimes et terrestres du Gabon étaient fermées samedi jusqu’à 00 heure, pour cause du second tour des élections législatives qui avait lieu dans 59 circonscriptions électorales du pays.

Les bars et autres débits de boissons ont été également frappés de mesure de fermeture du vendredi 26 octobre à 20h au samedi 27 octobre à 24h, une mesure restreinte aux localités électorales.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *