Guinée : Campagne nationale de sensibilisation contre Ebola

sensi-ebolaLa lutte contre le virus Ebola ne relève plus uniquement du ministère de la Santé, elle est aussi l’apanage de celui de l’Agriculture. La ministre de ce département, Jacqueline Marth Sultan,a procédé mercredi au lancement des journées de sensibilisation contre le virus Ebola dans l’une des communes du pays.

« Lorsque la cité est envahie par un ennemi, nul ne peut rester indifférent et s’estimer à l’abri de toute agression », a martelé la ministre pour mobiliser les jeunes rassemblés sur l’esplanade du stade du 28 septembre en Guinée.

De source locale, le fléau s’est abattu au mois de juillet, avec un voyageur venu du Liberia. Malade, celui-ci cherchait l’aide d’un féticheur dans le village de N’zénié, situé à quelques kilomètres de la frontière.

Depuis lors, l’Etat guinéen a enregistré 1280 cas dont sept cent soixante décès, dans la vingtaine de préfectures touchées, selon la dernière note d’information du ministère guinéen de la Santé publique.

Ebola est une maladie qui peut être facilement vaincue si individuellement et collectivement les mesures minimales de prévention pour couper la chaîne de contamination sont appliquées.

Ainsi, dans le cadre de la sensibilisation, le sous-secrétaire général des Nations-Unies, chargé de la lutte contre la fièvre hémorragique à virus Ebola, est depuis mardi à Conakry pour évaluer les avancées sur le terrain. Sa mission vise également à proposer des solutions allant dans le sens du slogan scandé sur l’esplanade du stade du 28 septembre : « Ensemble, nous vaincrons Ebola ».

« Nous ne pouvons pas rester les bras croisés et laisser faire ce redoutable ennemi sans le bouter hors de nos murs », a conclu la ministre de l’Agriculture.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *