Tanzanie : Une première journée d’albinisme célébrée à Harare

albinismeEn Tanzanie, où 76 albinos ont été tués depuis 2006, la journée du 13 juin 2015 avait une importance particulière. Après un défilé des délégations de la STA dans le stade Sheikh Amri Abeid Karume d’Arusha, le président tanzanien Jakaya Kikwete, l’ambassadeur du Canada, Alexandre Lévêque et le représentant des Nations unies en Tanzanie, Alvaro Rodriguez, ont prononcé des discours pour rappeler le droit des albinos à la vie et à la dignité.

«Cette journée internationale a été créée par les Nations unies en réaction aux meurtres et persécutions dont sont victimes les albinos en Tanzanie et en général dans plusieurs pays d’Afrique. « L’image de notre pays a été ternie par ces attaques et il est de notre devoir de combattre ces barbaries», a déclaré le président Kikwete.

Stigmatisées et persécutées, les personnes atteintes d’albinisme sont au cœur de croyances qui prêtent à leurs membres des vertus magiques. Dans la région des Grands Lacs, au nord-ouest du pays, des mineurs et des pêcheurs ont recours à la sorcellerie pour se procurer des lotions et des grigris fabriqués avec des organes ou des membres d’albinos afin de s’attirer chance et prospérité.
Si les associations de défense ont réaffirmé le droit à la dignité des albinos, elles demandent également au gouvernement un accès facilité aux soins. « Cette maladie génétique qui touche un Tanzanien sur 1.400 se caractérise par une absence de mélanine dans la peau, les cheveux et les yeux. Les albinos sont sujets aux cancers de la peau et à des problèmes oculaires », explique John Masenga, professeur en dermatologie à l’institut régional de dermatologie de Moshi.

Votée en novembre 2014 par l’assemblée générale des Nations unies à New York, cette initiative impulsée en partie par le gouvernement tanzanien, la société tanzanienne des albinos (STA) et l’ONG canadienne Sous le même soleil, vise à sensibiliser sur les discriminations dont sont victimes les albinos dans le monde.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *