La méningite aurait fait 750 victimes au Nigeria

nigeria-meningite1Le Nigeria continue à payer un lourd tribut en raison de la présence d’une épidémie de méningite, qui met à rude épreuve sa population depuis plus de six mois déjà.

Un nouveau bilan fait état de près de 750 personnes décédées de la maladie, alors qu’au 12 avril dernier, un précédant bilant évoquait 489 morts.

«Au total, 745 décès ont été enregistrés sur plus de 8.000 cas suspects recensés», malgré une vaste campagne de vaccination lancée par les autorités, selon un communiqué officiel du Centre national nigérian de surveillance des maladies (NCDC).

L’immense majorité des cas suspects, soit 93%, ont été recensés dans cinq Etats du nord du Nigeria: Zamfara, Sokoto, Katsina, Kebbi et Niger.

Pourtant, le ministre délégué à la Santé, Osagie Ehanire, avait assuré la semaine dernière, que «l’épidémie ne progresse plus. Elle commence à stagner et nous espérons qu’elle va bientôt reculer». Une affirmation appuyée par le NCDC qui, avec ses partenaires, a mis en place «une surveillance renforcée pour détecter et signaler rapidement de nouveaux cas, vacciner les populations à haut risque et traiter les personnes diagnostiquées porteuses de la maladie». Des mesures qui visiblement, ne portent pas encore leurs fruits.

Toutefois, près de 420.000 personnes ont déjà été vaccinées et le Nigeria devait encore recevoir 823.000 doses de vaccins en provenance de Grande-Bretagne, pour poursuivre la campagne lancée le 5 avril dernier.

Des réunions ont également eu lieu entre les gouverneurs des Etats touchés, les autorités fédérales et les chefs traditionnels du Nord, pour mettre en place des « actions immédiates » de prévention et de sensibilisation auprès des communautés locales afin de stopper l’épidémie, affirme le NCDC.

Les épidémies de méningite ne sont pas rares au Nigeria, géant ouest-africain de 190 millions d’habitants. Le pays se situe d’ailleurs sur la « ceinture de la méningite », qui court du Sénégal à l’Ethiopie. Toutefois, des tests en laboratoire ont confirmé que cette méningite est d’un nouveau type (souche C). C’est la première fois que  la méningite est proclamée sous forme d’épidémie dans le pays.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *