L’Ouganda prend des mesures préventives face à l’épidémie d’Ebola en RDC

Les autorités ougandaises viennent de prendre une série de mesures préventives pour parer à toute éventualité, face à l’épidémie d’Ebola qui sévit depuis un moment déjà, en République démocratique du Congo (RDC) voisine.

Parmi ces mesures, figure la vaccination en cours de «plus de trois mille» travailleurs ougandais de la santé, et la sensibilisation des populations à plus de vigilance, a annoncé hier le ministre ougandais de la Santé, Jane Ruth Aceng, lors d’un point-presse conjoint avec son homologue congolais, le Dr Oly Ilunga, à Goma (est de la RDC).

La région de Beni dans l’est de la RDC, à une cinquantaine de kilomètres de l’Ouganda, est l’épicentre de l’épidémie d’Ebola, avec déjà 268 personnes tuées sur 453 cas, selon les derniers chiffres du ministère congolais de la Santé en date du mardi 4 décembre.

«Aujourd’hui on a vacciné 38.000 personnes. S’il n’y avait pas les vaccins, la moitié de ceux-là auraient développé la maladie, on serait à des dizaines de milliers de victimes et de morts», a estimé le Dr Oly Ilunga, après la rencontre avec son homologue ougandais.

La virulence de l’épidémie d’Ebola en RDC inquiète plus d’un, surtout que le pays s’apprête à aller aux urnes dans deux semaines. Mais le ministre a tenu à rassurer l’opinion, estimant que «Ebola ne va pas interférer avec les élections».

«Il y aura devant chaque bureau de vote» dans les zones touchées, «des points de désinfection et de contrôle de température», a rassuré ministre, médecin de formation.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *