Afrique du Sud : les mineurs d’Amplats toujours en grève

Non contents de la dernière proposition de leur employeur, les mineurs d’Amplats ont décidé samedi de poursuivre la grève. Cette compagnie minière est la dernière en Afrique du Sud à stagner dans cette situation. Amplats est certainement le leader mondial de la production de platine mais pas de la gestion des ressources humaines. En effet, une bonne partie de son personnel maintient un mouvement de grève depuis 8 semaines déjà. Selon les grévistes, les offres en matière de salaire et de prime formulées par Amplats ne sont toujours pas à la hauteur de leurs attentes. Vendredi dernier, la compagnie avait déclaré avoir proposé aux  mineurs une prime unique de 4500 rands (500 dollars américains) bruts. Cette somme devrait être versée deux semaines après le redémarrage des activités, lequel était prévu pour aujourd’hui lundi. En plus, la proposition était assortie de deux bonis : les 12 000 grévistes révoqués par Amplats début octobre seraient réengagés et le salaire allait être très prochainement renégocié. N’empêche, l’offre a été immédiatement rejetée par les intéressés. Réunis sous surveillance policière dans un stade de Rustenburg le samedi, ils ont pris la décision de continuer ‘la grève. Certains d’entre eux conditionnent l’arrêt de ce mouvement à une augmentation de la rémunération. En réponse, Amplats se dit disposé à discuter de toute hausse salariale à partir du 1er juillet 2013, date de l’expiration de l’accord en vigueur. De tout cela, c’est l’entreprise qui pâtit. Pour preuve, depuis début septembre, elle a essuyé une perte de 167 681 onces de platine. Ce qui équivaut à 7 % de sa production de l’année dernière. Par ailleurs, la réputation d’Amplats en prend un coup. Selon différentes sources, les violences perpétrées sur son site à partir d’aout dernier ont coûté la vie à 4 à 9 personnes.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *