Le gouvernement sud-soudanais signe un pacte de paix avec une partie des rebelles

Une faction des rebelles basée à l’Etat du fleuve Yei dans la partie sud du Soudan du sud, a signé hier dimanche, un accord de paix avec le gouvernement de Juba, mettant ainsi fin à des combats acharnés ayant fait de nombreuses victimes et des milliers de déplacés.

C’est le général de brigade, Hillary Edson Yakani qui a signé l’accord au nom du groupe rebelle, l’Armée populaire de libération du Soudan en opposition (SPLA-IO).

Il a indiqué qu’ils continueront à persuader leurs collègues encore en rébellion, d’abandonner l’activité dans le but de « reconstruire » le pays.

«Cet accord sera mise en œuvre dans 18 semaines», a précisé à la presse, le major-général Maréchal Babanen, qui a paraphé le document, au nom du gouvernement. Selon lui, des rebelles dans d’autres États du Soudan du Sud, ont également exprimé leur volonté d’abandonner la rébellion.

Des combats ont éclaté au Soudan du Sud en décembre 2013, après que les soldats fidèles au président Salva Kiir se sont battus avec ceux de son vice-président d’alors Riek Machar. Ces combats ont forcé des centaines de milliers de personnes à fuir le pays.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *