Le Burundi se penche sur le contrôle des lois de finance

Les parlementaires burundais ont bénéficié d’une formation de deux jours qui était destinée  à l’analyse et au contrôle du budget de l’Etat. Cette formation dont l’objectif est de « renforcer les capacités du Parlement national dans l’analyse et la traduction des intérêts prioritaires de la population dans la loi des finances » a débuté ce Mercredi à Bujumbura. Les projets de loi des finances selon la constitution burundaise doivent être d’abord élaborés par le gouvernement, ensuite vérification de l’Assemblée, suivi du Sénat avant sa promulgation. Ainsi les deux chambres du Parlement burundais sont en session pour discuter essentiellement de l’analyse de la loi des finances, édition 2012.

Quant au gouvernement, il indique que le projet de loi des finances serait déjà terminé à 80% et serait prêt d’ici la fin du mois d’octobre. On rappelle qu’en 2010, le budget de l’Etat était d’un montant global de 861,5 milliards de francs burundais (soit 861,5 millions de dollars), alors qu’en 2009 il était de 846,5 milliards de francs burundais (environ 846,5 millions de dollars). Par contre les ressources propres du budget 2010 s’élevaient à 728,9 milliards de francs burundais (soit 728,9 millions de dollars), ce qui laisse entrevoir un déficit d’un peu plus de 132 milliards de francs burundais (près de 130 millions de dollars). Toutefois il  pays n’a pas été trop impacté par ce déficit car la hausse en cascade des prix à la consommation des boissons alcoolisées, du sucre, du carburant, ou encore ceux des titres de voyage comme le passeport, du permis de conduire et autres plaques d’immatriculation pour véhicule, a compensé le gap.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *