Sénégal : Double bataille judiciaire de Karim Wade

karim-Wade

Acculé par la justice sénégalaise, Karim Wade doit se battre sur deux fronts. Jeudi, s’est ouvert le procès en diffamation qui l’oppose à Pape Alboury Ndao, l’expert financier qui avait révélé l’existence d’un compte de 47 milliards de francs CFA (72 millions d’euros) ouvert à Singapour au nom du fils de l’ancien président sénégalais.

Or la Cour de répression de l’enrichissement illicite (CREI) a rejeté à la double demande de Karim Wade visant à obtenir une suspension d’audience pour une journée et sa sortie de prison afin de comparaître devant le tribunal correctionnel de Dakar. Face à l’inflexibilité de la CREI, les avocats de l’ancien ministre d’Etat ont obtenu le renvoi du procès en diffamation au 13 novembre prochain. Ce qui leur permet de continuer à assurer sa défense devant la Cour spéciale de répression de l’enrichissement illicite dont les travaux n’ont pas été interrompus. Administrateur provisoire de Dubaï Port World Sénégal, une société soupçonnée à l’époque appartenir à Karim Wade, Pape Alboury Ndao avait fait état dans son rapport de mouvements de fonds sur un compte de 47 milliards de francs CFA, soit près de la moitié du patrimoine attribué au fils de l’ancien président. Karim Wade avait porté plainte pour diffamation contre l’expert financier. Son avocat, Me Madicke Niang, a donc demandé à la CREI de permettre à son client d’assister au procès devant le tribunal régional de Dakar dont l’issue sera déterminante, selon lui, pour la suite de toute l’affaire Karim Wade.

La Cour a une énième fois refusé le report d’audience et s’est déclarée incompétente pour décider de la sortie de prison, renvoyant la défense de Karim au procureur spécial. Mais ce dernier a aussi souligné qu’elle ne relève pas de sa compétence, qui ne concerne que l’enrichissement illicite. Devant une telle situation, c’est finalement le procès en diffamation qui a été suspendu, malgré l’avis de la défense.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *