Le Bénin confirme de nouveaux cas de fièvre hémorragique dus au virus Lassa

Fièvre-LassaLes autorités du Bénin viennent de confirmer le retour de la fièvre hémorragique à virus Lassa dans le pays, avec déjà deux morts sur 61 cas enregistrés dans le nord.

Selon le ministre béninois de la Santé, Alassane Séidou, le premier cas du virus confirmé cette année dans le pays, remonte au 12 février dernier. «Il s’agit d’une femme enceinte de 24 ans, de de nationalité togolaise, et qui est décédée le même jour.

Le deuxième cas, lui, a été signalé à l’Hôpital de Zone Saint-Jean de Dieu de Tanguiéta, le 23 février. Ce deuxième patient a également rendu l’âme. Aussi, 58 contacts ont été enregistrés dont 22 en milieu communautaire et 36 dans les formations sanitaires », a expliqué le ministre de la Santé, en conférence de presse hier à Cotonou.

«Après la confirmation du premier cas avéré de la Fièvre hémorragique à virus Lassa à l’hôpital de zone St Martin de Papané, le gouvernement, soutenu par les Partenaires Techniques et Financiers du secteur de la Santé, a immédiatement démarré la riposte contre l’épidémie », a-t-il rassuré.

En mai 2016, le Bénin avait également dû faire face à cette même épidémie, qui a coûté la vie à une dizaine de personnes.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *