Le tourisme en Afrique subsaharienne

Le tourisme est un moyen efficace de lutte contre la pauvreté. Il génère des emplois et est une source importante d’entrée de devises pour un pays. En Afrique subsaharienne, les destinations les plus prisées des touristes sont l’Afrique du Sud, le Kenya et les îles de l’océan Indien comme Maurice et les Seychelles. Les sites touristiques subsahariens les plus illustres sont : les Chutes Victoria, d’une hauteur de plus de 100 mètres sur le fleuve Zambèze à la frontière entre la Zambie et le Zimbabwe, sont parmi les plus spectaculaires chutes d’eau du monde ;le Kilimandjaro en Tanzanie, le point culminant de l’Afrique à 5892 mètres ;les réserves d’animaux sauvages en République Démocratique du Congo (7 grands parcs nationaux), au Kénya (52 parcs et réserves dont la mythique réserve de Masaï Mara), en Namibie, en Afrique du Sud, en Tanzanie. On y trouve des animaux sauvages comme le lion, les grands singes, l’éléphant, le rhinocéros, …l’île de Gorée au Sénégal, un haut-lieu symbolique de la traite négrière transatlantique ;les sites égyptiens en Nubie, au Soudan ;les plages sauvages des Comores.L’Afrique subsaharienne a un potentiel touristique phénoménal. Mais ce potentiel touristique comme bien d’autres richesses africaines est sous-exploité. Les arrivées sur le continent africain sont passées de 2.5% des flux touristiques mondiaux en 1985 à 3.4% en 1996. Et plus de la moitié des touristes se rendent en Afrique du Nord et en Afrique du Sud. L’insécurité dans certaines zones touristiques, l’insuffisance des infrastructures, la cherté des transports aériens, ainsi que des problèmes sanitaires divers entravent le développement de cette activité. La résolution de ces maux permettrait une répartition plus équitable du tourisme sur l’ensemble du continent.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *