Le Consulat sud-africain en RDC attaqué, en riposte aux violences xénophobes 

Les violences xénophobes du début de semaine en Afrique du Sud continuent de propager leurs ondes négatives à travers l’Afrique. Cette fois-ci, c’est en République démocratique du Congo (RDC) qu’est venue une réaction de représailles.

En effet, plusieurs dizaines de citoyens Congolais s’en sont pris ce jeudi au consulat d’Afrique du Sud à Lubumbashi, la deuxième ville de la RDC. Ils ont caillassé la représentation diplomatique de Pretoria, ainsi qu’un commerce appartenant à un Sud-africain. Ledit magasin a été pillé, et un ou deux pilleurs présumés auraient été blessés par la police dans la répression, d’après des témoignages.

C’est réactions hostiles font suite à celles manifestées depuis dimanche par des citoyens sud-africains envers des étrangers séjournant dans leur pays. Ces violences xénophobes condamnées de toutes parts, ont fait au moins 10 morts à Johannesburg.

Principalement ciblés par ces violences xénophobes, les Nigérians ont également réagi, en s’en prenant aux entreprises sud-africaines présentes dans leur pays. Le principal visé est le groupe MTN, dont des agences ont été attaquées à Abuja. Le géant sud-africain des télécommunications a décidé mercredi dernier de fermer temporairement toutes ses agences au Nigeria, «pour des raisons de sécurité».

Le chef de l’Etat nigérian qui a condamné ces violences, a envoyé un émissaire à Pretoria. Mercredi dernier, l’ambassade de la RDC à Pretoria a invité les Congolais résidant en Afrique du Sud à «une prudence accrue dans leurs déplacements» voire à «s’abstenir momentanément de toute activité, si nécessaire».

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *