La rougeole en RDC a dépassé le seuil des 6.000 morts

L’épidémie de rougeole qui sévit en République démocratique du Congo (RDC) depuis plus d’un an, a dépassé le seuil des 6.000 morts, selon un nouveau bilan établi cette semaine par l’Organisation mondiale de la Santé (OMS).

D’après ces chiffres, 310.000 cas suspects de rougeole ont été enregistré en RDC depuis janvier 2019, et l’épidémie a déjà tué plus de 6.000 personnes, faisant d’elle la pire épidémie de rougeole dans l’histoire du monde, selon l’OMS.

L’OMS explique que la propagation de la maladie a été aggravée par «la faible couverture vaccinale des communautés vulnérables et la malnutrition», mais aussi la faiblesse des systèmes de santé publique, ainsi que «les flambées d’autres maladies à potentiel épidémique». A cela s’ajoute l’insécurité qui a entravé la riposte dans certaines zones.

L’organisation mondiale de la santé évoque également comme «obstacle majeur» dans cette lutte, le manque de financement. Les 27,6 millions de dollars américains réunis depuis la déclaration de l’épidémie, demeurent insuffisants.

«Des milliers de familles congolaises ont besoin de notre soutien pour alléger le fardeau de cette épidémie prolongée. Nous ne pouvons y parvenir sans les finances suffisantes», a déclaré le chef du bureau de l’OMS en RDC, Amédée Prosper Djiguimdé.

Outre la rougeole, la RDC mène également un combat contre une autre épidémie, celle de la fièvre hémorragique à virus Ebola qui fait un nombre croissant de victimes dans la partie nord-est du territoire congolais, depuis août 2018. Là aussi, les chiffres sont alarmants, avec déjà plus de 2.000 morts.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *