Bénin : Soleil FM met fin au contrat de tout son personnel

Au Bénin, la radio privée «Soleil Fm» vient de notifier à tous ses employés leur licenciement, après plus d’un mois d’inactivité.

La radio en question appartient à l’homme d’affaire, opposant et candidat à l’élection présidentielle de 2016, Sébastien Ajavon. Elle a été suspendue «jusqu’à nouvelle ordre» en décembre dernier par la Haute autorité de l’audiovisuel et de la communication (HAAC), qui lui reproche de ne pas avoir renouvelé sa licence.

Dans un courrier individuel, «Soleil Fm» a informé ses 41 employés de la perte de leur emploi. Parmi eux, figure Virgile Ahouansè, journaliste politique et délégué du personnel. Il s’est dit «désolé que l’instance investie par la constitution pour protéger la liberté de presse en arrive à une solution aussi radicale qui ne tient pas compte du droit à l’information des Béninois».

«Soleil Fm» a expliqué qu’elle avait entrepris les démarches, dans les délais, pour le renouvèlement de sa licence, mais cela n’a pas abouti, car la HAAC a estimé que le directeur de la radio n’était pas la personne habilitée à entreprendre ces démarches. Elle réclamait la présence du propriétaire de la radio, Sébastien Ajavon, actuellement en exil.

Sébastien Ajavon était arrivé troisième à la présidentielle de 2016, avant de se rallier à l’actuel président Patrice Talon. Mais les relations entre les deux hommes se sont vite dégradées, l’homme d’affaire ayant été visé par la justice dans plusieurs affaires. Il vit actuellement en exil en France.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *