L’Afrique du sud fait face à la crise économique

Les autorités de la banque centrale sud-africaine ont décidé de réduire le taux de base de leur institution en vue de tenir tête à la situation économique mondiale actuelle. Cet indice qui était resté inchangé depuis deux ans, est passé de 5,5% à 5%. Le taux de base est un ratio défini à partir des pratiques  bancaires. Chaque banque fixe ce taux minimum qu’elle entend retenir pour ses opérations. Il sert de référence à la tarification des crédits à court et à moyen terme. Les difficultés de la zone Euro continuent de persister alors que la situation économique aux Etats-Unis, en Chine, en Inde n’est guère rassurante. A ce rythme, l’Afrique du sud risque de subir des répercussions négatives.
Par ailleurs les investissements du secteur privé, la confiance des entreprises et la consommation des ménages en Afrique du sud sont en berne. Toutes ces réalités exigent aux autorités monétaires de l’Afrique du sud de prendre des mesures préventives telles que le contrôle du taux de base. En outre, la révision à la baisse des perspectives d’inflation dans le pays a largement favorisé la réduction de ce taux de base. En effet, l’inflation qui avait atteint 6,1% au premier trimestre de cette année devrait chuter au cours des prochains mois pour atteindre 4,9% au deuxième trimestre 2013. La « Reserve Bank » espère ainsi observer  une inflation moyenne de 5,6% en 2012  et de 5,1% en 2013. Les autorités sud-africaines hésitaient déjà depuis plusieurs mois entre un relèvement progressif du taux de base et une réduction de celui-ci pour doper la croissance économique très faible. Il semble donc que ce soit cette dernière orientation qui ait été adoptée.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *