Le Mali pour une MUNISMA encore plus efficace

MALI1Le Mali souhaite que la mission militaire de l’ONU au Mali «MUNISMA» s’adapte avec son environnement opérationnel. Cette demande a été formulée par le ministre malien des Affaires étrangères, Abdoulaye Diop lors d’une séance de travail à New York, avec le Secrétaire général des Nations Unies, Ban Ki-Moon.
La mission onusienne a déjà perdu 80 soldats en trois ans de présence sur le sol malien. Sur ce point, le ministre Diop a exposé une série d’actions visant à « assurer plus d’efficacité à la MUNISMA ».
Le Mali, a-t-il dit, souhaite que ses forces de défense et de sécurité soient pleinement impliquées dans la gestion de cette mission. Le pays constate que, bien qu’ayant à disposition presque la totalité de ses effectifs militaires et de police autorisés, la MUNISMA peine à assumer pleinement son rôle de stabilisation du pays et d’accompagnement du gouvernement malien dans la mise en œuvre de l’Accord de paix et de réconciliation.
Au-delà des attaques dirigées contre les populations civiles et les forces de défense et de sécurité maliennes, a relevé le Ministre Abdoulaye Diop, la Mission elle-même est aujourd’hui la cible des groupes terroristes.
Dans la perspective du renouvellement du mandat de la mission en juin prochain, la délégation malienne, par la voix du ministre malien des affaires étrangères, a émis le vœu que le Conseil de sécurité de l’ONU procède à un certain nombre de réajustements afin non seulement de réadapter le mandat de la MUNISMA au nouvel environnement sécuritaire, mais aussi d’accélérer le processus de mise en œuvre de l’Accord de paix et de réconciliation inter-malien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *