Afrique de l’Ouest : risque de pénurie de nourriture

Réunis à Abuja depuis la semaine dernière, des experts en météorologie, hydrologie et risques naturels de 18 pays réfléchissent sur les problèmes d’inondation en Afrique de l’Ouest. Selon eux, les pays d’Afrique de l’Ouest seront confrontés au cours des prochaines années à un risque important de manque de nourriture en raison des fréquentes inondations qui endommagent la région et ses ressources. Une réalité confirmée par Youcef Ait Chellouche, spécialiste de l’organe de l’ONU International Strategy for Disaster Reduction (ISDR), qui indique que de graves inondations avaient endommagé sérieusement l’agriculture et la production de céréales.  Les inondations engendrant d’autres problèmes tels que les déplacements de population, les conflits portant sur la recherche de l’eau et des terres et surtout l’infertilité des sols, sont des facteurs aggravant davantage la situation. On note surtout en Afrique de l’Ouest, un accroissement des inondations ces dernières années. En effet pour la seule année 2010, près de 2,2 millions de personnes ont été inondées et 500 en sont mortes, des statistiques du Centre africain de météorologie appliquée au développement (ACMAD). Par ailleurs l’Agence nationale des situations d’urgence (NEMA) annonce qu’au Nord du Nigéria la nourriture pourrait faire défaut à environ 12 millions de personnes. Le pays de Goodluck Jonathan est considéré  comme le grenier de l’Afrique de l’Ouest en référence au marché des céréales de Dawanau à Kano, dans le Nord qui est le plus grand marché de la sous-région approvisionnant au moins cinq pays pendant l’intersaison. Ainsi selon Aminu Mohammed, secrétaire du syndicat des commerçants en grains de Dawanau, le Nigéria pourrait entrainer dans sa chute de nombreux pays de la sous région.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *