Bénin : les obstacles au développement

Dans le cadre de la Stratégie de croissance et de réduction de la pauvreté (SCRP), certains Partenaires financiers et techniques (PTF) du Bénin ont mentionné leurs inquiétudes par rapport aux problèmes constituant des obstacles au développement du pays. Mme Françoise Collet, chef de la Délégation de la Commission de l’Union Européenne, a indiqué que l’objectif de la coopération avec le Bénin est essentiellement basé sur la création de croissance et de ressources pour le développement. Elle a ensuite dénoncé quelques dysfonctionnements qui entravent ce partenariat. « …La disponibilité et la qualité des ressources humaines sont certes indispensables au développement de tout pays, mais parfois un accroissement non maîtrisé peut nuire » a-t-elle affirmé.  Par ailleurs le gouvernement béninois qui a orienté sa nouvelle politique de développement vers l’agriculture, les infrastructures et les transports, n’a encore entrepris aucun plan opérationnel pour l’agriculture et le pays ne semble pas avoir bénéficié de la hausse des coûts mondiaux de certains produits dont le coton. Quant aux grands travaux, tels que la fourniture de l’eau, de l’électricité ou de construire des chemins de fer, des routes ou des ponts, Mme Collet recommande de privilégier la rationalisation des investissements. En outre la diplomate s’est plainte du fait que les dépenses d’investissement du budget béninois soient exécutées à hauteur de  15% alors que les dépenses de fonctionnement représentent 87%, « Et ceci alors que les dépenses salariales représentent déjà 46% du budget total » a-t-elle ajouté. Pour finir Mme Collet exhorte les autorités béninoises à définir des politiques et des plans d’action en fonction des moyens financiers et humains à disposition.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *