Prêt de la BEI de 15 milliards pour une centrale solaire au Burkina Faso

centrale-photovoltaiqueLe Burkina Faso bénéficiera d’un prêt de 15 milliards de FCFA de la Banque européenne d’investissement (BEI) pour le financement de la construction de la centrale solaire photovoltaïque de Zagtouli, à la périphérie ouest de Ouagadougou, a-t-on appris auprès du ministère en charge de l’Energie.

L’appui de la BEI, sera intégralement rétrocédé par l’Etat burkinabè à la Société nationale burkinabè d’Electricité (Sonabel) sous la forme d’un don.

Avec l’apport de la BEI et ceux déjà accordés par l’Agence française de développement (14,7 milliards FCFA) et l’Union Européenne, (16,3 milliards FCFA), la totalité du financement du coût des travaux de construction et d’exploitation est acquis à ce jour.

Considérée comme l’une des plus grandes centrales solaires photovoltaïques d’Afrique subsaharienne, la centrale de Zagtouli d’une puissance de 33 MW (sur environ 60 ha), une fois opérationnel, ‘’apportera des solutions viables et réalistes aux difficultés rencontrées dans le domaine de l’énergie, contribuera à la réduction des coûts, et ouvrira la voie à d’autres projets d’énergie solaire dans le pays », explique le ministère de l’énergie.

Pays enclavé, le Burkina Faso se caractérise par une lourde dépendance énergétique. L’alimentation en énergie électrique du Burkina est assurée par des centrales électriques de l’ordre de 46%, hydrauliques 8% et les importations d’énergie de la Côte d’Ivoire et du Ghana à hauteur 46%.

Aussi, la promotion des énergies renouvelables apparait donc comme une alternative pour booster le taux d’électrification au Burkina Faso, à 75% d’ici 2020 (contre moins de 20% actuellement).

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *