Nigeria : le Sénat s’oppose à la suppression de la subvention au carburant

nigeria-pompesLe Sénat nigérian a déclaré ce jeudi qu’il ne prendrait aucune décision en faveur de la suppression de la subvention au carburant, estimant qu’une telle décision ne ferait qu’aggraver la souffrance des citoyens.

Le porte-parole du Sénat, Aliyu Sabi a déclaré aux journalistes à Abuja, que la chambre haute n’avait pas encore tranché sur la suppression ou le maintien de ladite subvention.

En visite au Nigeria au début de cette année, Christine Lagarde, la directrice générale du Fonds monétaire international (FMI), avait suggéré au gouvernement Nigérian d’adopter des décisions économiques difficiles, y compris la suppression de la subvention au carburant et l’augmentation de la taxe sur la valeur ajoutée (TVA).

La directrice du FMI a également exhorté les autorités du pays à un effort plus important dans le cadre de la lutte contre la corruption et éviter de nouveaux emprunts. Car estime-t-elle, le Nigeria n’a pas besoin de prêt du FMI, malgré la chute du prix du pétrole, principale source de revenu du pays qui est le premier producteur sur le continent.

« La chambre ne saurait soutenir aucune initiative qui mettrait davantage de pression sur les Nigérians », a déclaré le porte-parole du Sénat, estimant que la subvention en elle-même, n’était pas préjudiciable car même les pays avancés fournissent des subventions pour rendre la vie supportable à leurs citoyens.

Selon lui, le problème majeur de la mise en œuvre de la subvention dans le pays était la corruption. Avec un accent sur les recettes non pétrolières et la volonté politique pour bloquer les fuites, soutient-il, l’économie de la nation saurait rebondir.

Le porte-parole du Sénat a dit que la chambre prendrait note des conseils de la directrice du FMI, lors de l’examen du projet de loi sur le budget 2016.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *